Close
blog articles blog articles

Interview de Olivier Clerc

Vous avez fait voyager notre mascotte Kidu dans des endroits insolites. Quels liens vous relient à Voyez Large ?

C’est avant tout un lien d’amitié qui nous unit avec l’agence Voyez Large. Je connais son fondateur, Olivier [Leblanc] depuis une vingtaine d’années. A l’époque, il gérait des projets de communication sur des courses au large pour des annonceurs et des skippers, et je suis journaliste au service des sports à Ouest-France : nous nous sommes rencontrés sur les pontons. Et une relation amicale est née !

Dernièrement, lors d’une discussion avec Olivier j’ai lancé : « Et si je faisais voyager ton Kidu, ton agence s’appelle Voyez Large, je prends le large assez souvent… » Résultat, quand je voyage j’ai toujours Kidu dans ma poche. Il me permet de tisser du lien avec les autres voyageurs.

 

Faites-vous une différence entre information et communication ? Laquelle ?

Je fais de l’information et la communication n’est pas mon métier ! Je n’ai rien à vendre à part de l’information. Ce sont deux métiers radicalement différents. Je suis à la recherche de l’information, je n’attends pas qu’elle me tombe dessus.

 

Un lien, pourtant, unit ces deux mondes, non ?

Nous avons besoin des communicants, l’information et la communication se côtoient ! Les deux métiers sont liés ou imbriqués, mais ce ne sont pas les mêmes métiers !

 

Pouvez-vous illustrer votre propos par un exemple ?

Je ne prends pas d’information toute « cuite », je fais mes recherches ou je compte sur mon expérience pour vérifier sa véracité.

Lors du Vendée Globe 2004-2005, pour la finale nous avons assisté à un « duel très serré entre Vincent Riou et Jean Le Cam » – d’après ce qu’en disait le communiqué de presse de la direction de course. Donc ceux qui ne connaissaient pas la voile ont publié des articles faisant référence à ce « duel épique » Riou/Le Cam. Seulement pour des journalistes sportifs qui s’y connaissent, nous savions que, sauf avarie, ce serait Vincent Riou qui allait gagner… L’invention du duel, c’était juste pour créer un effet de suspense sur la fin de cette course, garder l’attention du public. Et ça, c’est de la communication.

 

Quelle est l’actualité du moment pour vous ?

Je reviens de mon interview-reportage sur le skipper Christophe Augin, au Chili. Et du Salon nautique de Paris.

Laisser un commentaire