Close
blog articles blog articles
xavier debontride

Interview de Xavier Debontride

« Je ne fais pas de sport, mais j’anime des débats », nous dit avec humour Xavier Debontride. Il explique qu’il exécute de la « gymnastique intellectuelle » quand il anime des tables rondes. Mais pas seulement : en plus de son métier de journaliste, Xavier accompagne aussi des institutions sur des contenus éditoriaux et forme des étudiants à la culture de l’information.
Xavier Debontride a répondu à nos questions.

– Vous êtes journaliste, mais vous avez aussi des activités dans la communication. Comment gérez-vous cette cohabitation ?

‘‘Journaliste et créateur de liens’’, c’est ainsi que je me présente quand on me demande à quoi je m’amuse. J’ai un parcours de 30 ans dans la presse (écrite, radio et TV) dans des formats très variés (hebdomadaire, quotidien, bimestriel, mensuel). J’ai développé un goût, pour « l’économie incarnée » qui concerne les hommes et les femmes au sein d’une entreprise ou des territoires. J’aborde tous les sujets avec le même état d’esprit : une forme de curiosité, de questionnement, et la nécessaire vérification de l’information. Depuis longtemps j’anime aussi des conférences et des débats : j’y fais « une mise en relation », c’est-à-dire que je crée du lien pour faire se rencontrer et débattre des personnes. Dans ce cadre, je croise effectivement beaucoup de communicants : nous ne faisons pas le même métier, mais nous sommes appelés à travailler ensemble !

– Comment se déroule une table ronde ?

En amont, je cherche à bien cerner les objectifs et les projets des participants. Lors des rencontres, je me définis comme un « facilitateur de prise de parole », celui qui met à l’aise pour que tous puissent délivrer leur message. J’essaie de rendre l’échange le plus fluide possible, sous une forme « d’improvisation maîtrisée ».

– Comment créez-vous du lien entre les intervenants ?

Ce n’est pas une science exacte ! Je dois trouver ce qui les rapproche – ou les oppose. Mon rôle est d’être un tiers neutre, ce qui me permet une mise à distance par rapport aux participants, sans exclure une forme d’empathie. Ça m’aide à animer et dynamiser le groupe.

– Quels sont les temps forts lors de vos animations ?

Ce sont les moments où s’exprime la sincérité des échanges, qui sont spontanés, uniques, avec de l’émotion, de la surprise ou de l’humour… Lorsqu’un participant redoute l’exercice mais se rend compte du plaisir qu’il prend à participer.

– Quelle est votre prochaine actualité ?

Je redeviens Rennais ! Pour ce qui est de mon travail, j’aime bien saisir les opportunités qui se présentent en fonction de ma curiosité, mes passions et des personnes que je rencontre.

Laisser un commentaire